C'est quoi…

Des instruments live de Cheap House surgit une fièvre électronique chargée d’une énergie hors du commun. L’écho frénétique de cette transe en quartet vibre au rythme du néon des clubs berlinois, se répercutant dans les rues de South London et dans les racines des musiques africaines. Il porte le message de quatre esprits fougueux : faire s’unir les foules pour danser dans des nuits éternelles.


Cheap House reflète et amplifie l’énergie qui nous lie tous en une chaîne d’êtres émotionnels.

Que nous soyons 15 corps suants dans un club underground, ou dix mille autour d’une scène en plein air, il y a toujours une vibe, une vague sur laquelle surfer.

Cheap House attaque cette vague, saute dessus, et surfe à fond jusqu’à l’horizon.


OMEZIS

Nous sommes nés au sein du collectif OMEZIS – un collectif de jeunes artistes strasbourgeois qui luttent pour étendre la notion de Jazz à une philosophie créatrice. Le Jazz est un moyen d’exprimer sa/la Liberté, de crier sa contestation, sa rage et son amour tout à la fois. Il est un moyen fabuleux pour unir des communautés et les gens d’OMEZIS pensent qu’il devrait être utilisé en ce sens, et non seulement comme un Label à déposer sur une esthétique particulière. Le Jazz n’est pas un genre musical : il en a été fait un genre par l’industrie.

Nous percevons l’art du DJing comme un art de l’improvisation. A chaque show, quelque chose se produit d’inexplicable, des milliers d’énergies circulent à travers la salle et c’est le rôle du DJ-improvisateur de les faire converger dans une direction commune.

En tant que groupe entièrement live et instrumental, improviser par la Techno, l’acid, la House, la drum&bass, la bass music… c’est une manière d’effacer le fossé imaginaire qui sépare le Jazz des autres musiques.